Un mondalire - Test d'équivalence

Historique

Un Mondalire a été fondé à Pointe-aux-Trembles en 1979 sous la forme d’un projet réalisé par quatre jeunes universitaires en animation culturelle. Ce dernier répond à un besoin du quartier, soit le manque de ressources pour les personnes analphabètes.  Effectivement, Pointe-aux-Trembles, milieu ouvrier, mais favorisé, n’offre aucune formation ou encadrement académique pour ces personnes.  Après une exploration du quartier, les quatre étudiants identifient des zones défavorisées où existe le problème de l’analphabétisme.  Ils décident de fonder le centre en alphabétisation populaire Un Mondalire.

La première année, le centre fonctionne grâce à une subvention OVEP « Organisme volontaire d’éducation populaire » de 1 500 $.   Un Mondalire est l’un des 6 groupes fondateurs du RGPAQ en 1981.  Le groupe fonctionne grâce au financement du programme OVEP « Organisme volontaire d’éducation populaire » jusqu’à la création du programme de financement spécifique à l’alphabétisation soit: le PSAPA « Programme de soutien à l’alphabétisation populaire autonome » et maintenant le programme PACTE « Programme d’action communautaire sur le terrain de l’éducation ».

Dès ses débuts en 1980, Un Mondalire se dote d’un conseil d’administration.  Le premier conseil d’administration cédera la place peu à peu aux participants, avec la présence de deux animatrices.  L’équipe bénévole au tout début devient peu à peu salariée à temps partiel.  Depuis 2008, l’équipe est composée de trois personnes à temps plein et une personne à temps partiel.

Près de 75 % des revenus de l’organisme proviennent de subventions gouvernementales. D’ailleurs, le principal bailleur de fonds est le MELS dans le cadre du programme PACTE.  De plus, Un Mondalire présente chaque année des projets dans le cadre de différents programmes et sollicite les entreprises du quartier afin d’obtenir des fonds, mais aussi de la visibilité auprès de la communauté.

Pour continuer, l’équipe s’occupe de l’élaboration, de la mise en place et de l’évaluation des divers projets. Ceux-ci comportent des activités telles que la sensibilisation, les levées de fonds, la réalisation, la production de matériel pédagogique et plusieurs autres. Une réunion hebdomadaire permet de discuter des problèmes de fonctionnement, de l’organisation, des difficultés rencontrées dans les ateliers et bien sûr, des réussites!  Nous évaluons ensemble les approches, les attitudes et les interventions appropriées dans le but d’améliorer nos compétences.  Dans l’équipe, il règne un esprit d’entraide, de partage et d’ouverture aux autres.  Ces qualités sont indispensables à la bonne marche du centre.

À l’origine voué uniquement à l’alphabétisation, Un Mondalire offre maintenant deux volets;

  • Formation de base en français
  • Rafraîchissement scolaire aussi appelé programme «Rattrape» (TDG-TENS etc.)